Menu

Une sélection des livres de la bibliothèque...

30-ans-du-rof 15-avril2012aRobert Perronneaud-Ferré - Abrégé de l’histoire de l’Ostéopathie et des Ostéopathes non médecins. Partie IX - 1989-1994

Partie IX - Année 1989-1994 : 1989 : Procès lyonnais - Protocole d'union - 4e convention - Création du CREO - 1990 - Dissolution du SOK -  Regard en arrière : 1992 : Régis et Lionnelle ; 1993 ; 1994.

Procès lyonnais


1989

Procès lyonnais

Le 23 décembre de l’année 1988, Monsieur J. Milet, Juge d’Instruction à Lyon me convoque le 9 janvier 1989 pour le motif suivant :

« Escroquerie, Publicité mensongère, Exercice illégal de la médecine (rien que ça !).

Me voila donc une nouvelle fois (la quatrième) en face de la Justice. Je fais partie intégrante de ce qui a été appelé par la presse « la charrette lyonnaise » dans laquelle se trouve aussi, entre autres, Jean Peyrière.

Le 9 janvier je confie au Juge d’Instruction tout mon dossier de diplômes (enrichi de 2 diplômes universitaires) et la lettre du Parquet de Marseille ayant rejeté la plainte de ce même syndicat plaignant.

Au mois d’octobre, je suis convoqué de nouveau et confie à Monsieur J. Milet la photocopie de la thèse de Monsieur Depassio, pour son doctorat en médecine et actuel Secrétaire général du SNMO, intitulée « L’Exercice illégal de la Médecine », en lui faisant remarquer que ce Monsieur s’était peut-être trompé de voie en choisissant la Médecine au lieu de la Justice. Pas de réponse, mais ébauche de sourire. Enfin le 9 novembre 1989 je reçois « l’ordonnance de non-lieu » (ainsi que Jean Peyrière). Nous avons quitté la « charrette lyonnaise ». Je crains que le SNMO et son Secrétaire Général ne soient pas aussi heureux que nous.

Donc, pas totalement absent de la vie ostéopathique, je note encore :

Publicité

Bulletin d'abonnement

abonnement juin17

Les Revues

Congrès & conférences

Nous avons 901 invités et aucun membre en ligne

Recevez notre newsletter

captcha 
Aller au haut